Nombreux sont les compositeurs qui rêvent des sirènes d’Hollywood. Nous avons rencontré certains et certaines d’entre eux, installés aujourd’hui à Los Angeles.

Comment s’organise le travail de compositeur à LA, comparé à la France ? Quelle est la nécessité d’avoir un agent, un manager ou un publicist pour percer ? Découvrez leurs réponses et conseils pour tenter l’aventure.

Cyril Morin

 

 

 

 

Avec plus de 100 musiques de films, Cyril Morin a été récompensé dans de nombreux festivals.
Au cinéma, il entretient notamment des collaborations soutenues avec les cinéastes Eran Riklis (La Fiancée syrienne, Zaytoun) et Pan Nalin (Samsara, Déesses indiennes en colère).
En télévision, il a aussi bien travaillé sur des films politiques (Nuit noire, 17 octobre 1961 et Opération Turquoise de Alain Tasma) que historiques (Louis XI : le pouvoir fracassé ; Cartouche, le brigand magnifique et Richelieu, la pourpre et le sang de Henri Helman). Sa musique pour la série Mafiosa de Louis Choquette a été saluée par la critique. Il a signé la première saison de la série Borgia en 2011 dont il a sorti l’intégralité du score en 2017.

Guy-Roger Duvert

 

 

 

 

Guy-Roger Duvert a débuté dans le secteur cinématographique comme compositeur de musiques de films. Il a ainsi composé pour plusieurs long métrages, dont un sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs. Désormais installé à Los Angeles, il travaille également pour des bandes annonces de blockbusters hollywoodiens, comme Transformers 3, Green Lantern, Prometheus, Lone Survivor… Il a déjà édité une demi-douzaine d’albums commerciaux, disponibles chez les distributeurs habituels. En tant que réalisateur, il sort en 2014 son second court métrage, Cassandra, qui fait une percée unique en festivals, avec plus de 100 sélections et 58 prix à l’international. En reprenant la même équipe, et en l’étoffant, il tourne un an plus tard son premier long métrage, Virtual Revolution, sorti en salle le semestre dernier.