M comme Ennio Morricone

Les vrais fans de Ennio Morricone le savent déjà !
En 1971, il signe la partition de La classe ouvrière va au paradis réalisé par Elio Petri avec lequel il développe une collaboration soutenue.
Sur les dernières secondes du film apparaît un ouvrier conduisant un chariot de manutention. Bien que non crédité au générique pour cette figuration, c’est néanmoins Le Maestro qui se cache derrière cet ouvrier ! Il actionne énergiquement le manche du chariot. La rythmique de ce geste active des sons structurés en thème musical, ce qui introduit mécaniquement le générique de fin ! Une très belle mise en scène pour le premier rôle d’Ennio Morricone.

À vous, les incollables, avez-vous d’autres anecdotes à nous faire partager sur le Maestro ?  

 

 

Retour sur l’abécédaire du coin des béophiles